Arrêté du 26 avril 2019 relatif aux modalités d’organisation de la formation initiale dispensée par les instituts régionaux d’administration

Pendant la 1ère période, l’élève-attaché travaille en parallèle des enseignements sur les épreuves de classement suivantes :

Le rapport collectif commandé par une administration

Sur commande d’une administration, les élèves, répartis en groupe, doivent rédiger un rapport écrit, le remettre à l’administration commanditaire et le présenter devant un jury.

Cette épreuve évalue la capacité des élèves à mobiliser : Des savoir-faire et savoir-être en matière de travail en équipe, tels que la conduite de projet et la communication ; la compréhension et la pertinence dont est traitée la problématique ; la connaissance et l’adaptation à l’environnement professionnel ; l’opérationnalité des propositions ainsi que la capacité à défendre, de manière argumentée, les propositions réalisées. 

L’avis de l’administration commanditaire sera communiqué au jury. C’est ce dernier qui attribue une note commune aux membres du groupe.

L’épreuve est assortie d’un coefficient 1.

Le mémoire individuel de professionnalisation :

Le mémoire de professionnalisation doit mettre en exergue les acquis de la formation, le parcours réalisé et sa cohérence avec le projet professionnel envisagé. Ce mémoire est articulé autour d’une thématique liée à une politique publique choisie par l’élève en fonction de son projet professionnel et validé par la commission pédagogique.

Cette épreuve vise à apprécier la capacité des élèves à :

  • Analyser ses compétences au regard du socle de savoir-faire et savoir-être professionnels attendus pour exercer les responsabilités qui lui seront confiées et les apports de la formation.
  • Se mobiliser pour recueillir les informations lui permettant de présenter de manière claire et synthétique la thématique choisie en formulant des observations et des propositions quant aux modalités de conduite de cette politique.
  • Argumenter avec précision et clarté ses observations et propositions.

L’épreuve est assortie d’un coefficient 1.

La soutenance individuelle du mémoire de professionnalisation :

La soutenance individuelle, devant le jury, du mémoire de professionnalisation met en exergue les acquis de la formation, le parcours réalisé et sa cohérence avec le projet professionnel envisagé. Elle a comme point de départ une présentation d’une durée maximale de dix minutes, suivie d’un échange de vingt minutes.

Cette épreuve vise notamment à apprécier la capacité de l’élève-attaché à :

  • Exprimer avec clarté une analyse axée sur les compétences acquises et les apports de la formation.
  • Argumenter avec conviction les observations et propositions présentés dans le cadre du mémoire de professionnalisation.
  • Expliquer son projet professionnel en le mettant en perspective au regard des savoir-faire et savoir-être professionnels qui devront être mobilisés à cette fin.

L’épreuve est assortie d’un coefficient 1.

Le classement :

Les épreuves de classement sont notées de 0 à 20. Le jury utilise une grille d’évaluation pour chacune de ces épreuves, dont le contenu est communiqué aux élèves. 

A l’issue de ces épreuves, les élèves qui ont obtenu une note égale ou inférieure à 5 sur 20 à l’épreuve de soutenance d’un mémoire de professionnalisation ne peuvent figurer sur la liste des élèves classés.

Le jury établit un classement final des élèves, en additionnant, pour chaque élève, le total des points obtenus dans le cadre des épreuves de classement.

Après établissement du classement par le jury, une liste de postes précisant les fonctions à exercer et leur localisation géographique est présentée aux élèves. Au vu de ces informations, les élèves formulent leur souhait quant à l’administration d’accueil.
Départagés en fonction de leur classement, ces souhaits sont ensuite transmis par le directeur de l’institut à la direction de l’administration générale de l’administration et de la fonction publique en vue de l’établissement de la décision de pré-affectation des élèves

La certification en langue vivante étrangère (facultative)

L’IRA met en place un dispositif d’accompagnement au Diplôme de Compétence en Langue de l’éducation nationale

(https://www.education.gouv.fr/cid55748/le-diplome-de-competence-en-langue-dcl.html)

pour les élèves désirant acquérir une certification de leur niveau B2 en anglais, allemand ou espagnol.
L’accompagnement concerne uniquement les élèves ayant réussi les tests de positionnement réalisés en début de formation.
Les élèves qui feront le choix du poste de secrétaire des affaires étrangères devront inscrire ce souhait dans le contrat de formation et justifier de deux certifications dans deux langues vivantes distinctes dont l’anglais préalablement à l’expression du souhait de pré-affectation.

Fermer le menu